Technicien.ne supérieur.e en économie de la construction (Bac +2)
Titre Professionnel de Niveau III : Technicien.ne supérieur.e en économie de la construction
Formation en initial ou alternance


Venez découvrir notre formation de Technicien.ne supérieur.e en économie de la construction, en initial ou alternance - Bac +2 - RNCP niveau III

La formation


L’objectif de cette formation est de former des techniciens en capacité de :
  • Réaliser l’estimation budgétaire de l’ensemble des corps d’état d’une construction,
  • Prescrire les ouvrages d’un projet,
  • Réaliser l’étude de prix aux déboursés d’un projet,
  • Préparer la consultation des entreprises, répondre à l’appel d’offres et suivre la planification des travaux

Prérequis


Pour accéder à la formation, le participant doit avoir un niveau de formation et/ou une expérience professionnelle correspondant à celui acquis lors de la première année du cycle bachelor. (Technicien en économie de la construction et étude de prix)
Qualités du candidat attendues :
Cette formation est destinée à des personnes rigoureuses et méthodiques, possédant le sens des responsabilités ainsi qu’une aptitude à la communication et capable de prendre des initiatives.Admission sur dossier et entretien de motivation

Poursuite d'études


A l’AFIP (formation en Initial ou en alternance) :
Chargé de projet bâtiment en économie de la construction
Autres :
Licences professionnelles en réhabilitation, économie de la construction

Modalités pédagogique et organisation


MODALITÉS D’ACCÈS

En initial : 
  • Demandeurs d’emploi (nous consulter)
  • Stagiaires à titre individuel
  • Salariés en Congé Individuel de Formation (CIF)
En Alternance :
  • Salarié en contrat ou période de professionnalisation
  • Salariés au titre du plan de formation de l’entreprise
Possibilité d’individualisation de parcours (nous consulter)
Cette formation est éligible au CPFVAE : nous consulter.

MODALITÉS PÉDAGOGIQUES

Moyens pédagogiques :
  • Séances de formation en salle
  • Exposés théoriques
  • Visites de chantiers
  • Études de cas concrets
  • Réseau informatiques et logiciels professionnels
Encadrement :
L’équipe pédagogique est encadrée par un(e) responsable de filière.
Les enseignements techniques sont dispensés par des professionnels en activité.
Suivi pédagogique et évaluation :
Évaluation des acquis tout au long de la formation au travers de contrôles sur table, de mises en situation, de dossiers à réaliser.
Validation du parcours selon modalités d’examen

Durée

En Initial :
  • 644 heures en centre + 3 mois de stage d’application en entreprise
En alternance :
  • 560 heures en centre réparties sur une année. Les périodes en entreprise se substituent au stage d’application.

Perspectives professionnelles


Expert à la fois économique, technique et réglementaire, vous pourrez apporter une aide précieuse aux entreprises et aux collectivités territoriales dans la définition de leur projet (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage).
Indépendant(e) et objectif(ve), vous les accompagnerez notamment dans :
  • la détermination de l’enveloppe budgétaire du projet (en veillant à l’équilibre de l’opération financière)
  • l’évaluation des besoins, l’étude de faisabilité et la définition des solutions optimales (techniques, économiques, etc. en veillant à les intégrer dans les problématiques environnementales)
  • la planification des travaux
  • l’élaboration des dossiers de consultation (rédaction des CCTP…) et la sélection des prestataires

Programme


Réaliser l’estimation budgétaire de l’ensemble des corps d’état d’une construction

  • Identifier les éléments de structure et les lots techniques dans un immeuble.Représenter et métrer les ouvrages des différents corps d’état à partir de plans 2D.
  • Métrer les ouvrages des différents corps d’état à partir de la maquette numérique au format natif ou au format IFC (Industry Foundation Classes).
  • Estimer les besoins énergétiques et pré dimensionner les ouvrages des lots techniques.
  • Estimer le coût de construction et le coût total à partir de ses propres ratios ou au bordereau de prix à tous les stades du projet.

Prescrire les ouvrages d’un projet

  • Réaliser le relevé et le diagnostic de l’existant pour prescrire des travaux de réhabilitation.
  • Mettre un projet en conformité avec la réglementation.
  • Rédiger les pièces écrites techniques aux différents stades du projet.
  • Transmettre les éléments de mise à jour de la maquette numérique selon le protocole BIM (Building Information Modeling) du projet et réaliser la synthèse entre les corps d’état.

Réaliser l’étude de prix aux déboursés d’un projet

  • Identifier les éléments de structure et les lots techniques dans un immeuble.
  • Représenter et métrer les ouvrages des différents corps d’état à partir de plans 2D.
  • Métrer les ouvrages des différents corps d’état à partir de la maquette numérique au format natif ou au format IFC (Industry Foundation Classes).
  • Optimiser les modes opératoires et organiser le chantier pour réaliser l’étude de prix.
  • Calculer le prix de vente aux déboursés d’une construction pour établir le devis.
  • Préparer la consultation des entreprises, répondre à l’appel d’offres et suivre la planification des travaux
  • Préparer et suivre la consultation en assistance du maître d’ouvrage.
  • Préparer et organiser la réponse à une consultation.
  • Ordonnancer les interventions des corps d’état et suivre le chantier.
  • Suivre le règlement des travaux et maîtriser le budget du projet

Les outils numériques du processus BIM

  • Maîtriser les outils de dessin assisté par ordinateur (CAO)
  • Revit
  • Autocad
  • Archicad
  • REVIT BIM

Validation du parcours


Validation :

Titre professionnel de niveau III « Technicien supérieur du bâtiment en économie de la construction »
Parution au journal officiel du 18/03/2017, inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Conditions de délivrance du titre :

Le candidat est évalué par un jury composé de professionnels sur la base des éléments suivants :
  • résultats aux évaluations réalisées en cours de formation ;
  • dossier Professionnel (DP)
  • mise en situation professionnelle ou la présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée le cas échéant par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de productions
  • entretien avec un jury.
Le jury, décide ou non de l’attribution du titre.
En cas de non obtention du titre, le jury peut attribuer un ou plusieurs certificat(s) de compétences professionnelles (CCP) composant le titre. Le candidat dispose ensuite de cinq ans, à partir de la date d’obtention du premier CCP, pour capitaliser tous les CCP, à condition que le titre soit maintenu par le ministère chargé de l’emploi.
Après obtention de tous les CCP constitutifs du titre, le jury peut, s’il le souhaite, convoquer le candidat à un nouvel entretien.

Aller plus loin