Ce qu’il faut savoir sur l’apprentissage
L'AFIP est également CFA : Centre de Formation des Apprentis
Posté le 16 juillet 2019


Depuis peu, l'AFIP propose, en plus des contrats de stage alterné et des contrats de professionnalisation, des contrats d'apprentissage. Venez découvrir en détail les avantages pour vous, élèves ou entreprises !

Accélérateur d’emploi

S’adressant à des jeunes de 16 à 29 ans révolus, l’apprentissage permet d’acquérir les connaissances théoriques en salle de cours et les compétences pratiques au sein de l’entreprise. Les apprentis mettent ainsi un pied dans le monde du travail tout en gardant l’autre à l’école !

Pour les recruteurs, l’apprentissage est synonyme d’un profil prêt à exercer, déjà au contact avec le terrain qui ne nécessite pas des semaines de formation en entreprise.

Pour quels publics ?

En plus des jeunes âgés de 16 à 29 révolus, l’apprentissage est accessible à d’autres publics :

  • Toute personne, quel que soit son âge, reconnue travailleur handicapé
  • Toute personne, quel que soit son âge, ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise nécessitant l’obtention d’un diplôme déterminé
  • Les jeunes d’au moins 15 ans ayant achevé la classe de 3ème

Pour ce qui est de l’employeur, il est intéressant de savoir que toutes les entreprises du secteur privé, y compris les associations et les entreprises de travail temporaire et saisonnier, peuvent engager un apprenti. Seule condition : garantir toutes les conditions d’une formation satisfaisante (compétence du maître d’apprentissage, pertinence des missions confiées à l’apprenti, etc.)

Quelles sont les principales caractéristiques du contrat ?

Pour ce qui est de la durée du contrat d’apprentissage conclu entre l’apprenti, le Centre de Formation en Apprentissage et l’employeur, deux cas de figures peuvent se présenter :

  • Durée limitée, (6 mois à trois ans) étalée sur le la durée du cycle de formation ;
  • Durée illimitée dans le cadre d’un CDI : à la fin de la période d’apprentissage, la relation entre l’employeur et le salarié devient régie par le code de travail, notamment les dispositions relatives au CDI, à la différence près qu’aucune période d’essai ne pourra être prévue.

Le temps de travail de l’apprenti est celui des autres salariés. Toutefois, l’entreprise d’accueil doit permettre à l’apprenti de suivre normalement ses séances en classe. Elles sont d’ailleurs considérées comme un travail effectif et rémunéré.


En % du SMIC :






Année d'exécution        
du contrat

Moins de 18 ans        

de 18 à 20 ans        

de 21 à 25 ans       

26 ans
et +


 

 

1ère année

27%

43%

53%*



 

2ème année

39%

51%

61%*

100%*



 

 

3ème année

55%

67%

78%*




*

ou du salaire minimum conventionnel de l'emploi occupé



La rémunération varie en fonction de l’âge et de l’ancienneté de l’apprenti. C’est une fraction du SMIC ou du SMC pour les apprentis âgés de 21 ans et plus. Bien entendu, les employeurs peuvent prévoir des rémunérations plus favorables.

Aides et exonérations pour les employeurs ?

Depuis le 1er janvier 2019, les employeurs de moins de 250 salariés bénéficient d’une aide unique si l’apprenti prépare un diplôme ou titre professionnel de niveau inférieur ou égal au bac :

  • 4 125 € maxi. pour la 1ère année d’exécution du contrat;
  • 2000 € maxi. pour la 2ème année d’exécution du contrat
  • 1200 € maxi. pour la 3ème année d’exécution du contrat

En outre, l’entreprise bénéficie de la réduction générale de charges renforcée.



Actualités de l'école


Partagez cette page



Aller plus loin